Asturiano Español Inglés
Prerromanico Asturiano
AGENDA

Pilpayu Medieval. Construye con estilo

1, 14 y 28 de octubre; 11, 19 y 25 de noviembre; y 3, 17 y 23 de diciembre de 2017, 11:00 h.

(Más Info)


Exposición Prerrománico Asturiano, Patrimonio de la Humanidad

Del 17 de febrero al 30 de diciembre de 2017

(Más Info)


Consultar toda la Agenda

 

unesco

banner_ok

 

En Oviedo

Cámara Santa

Informations générales

Ce bâtiment singulier est situé dans l´angle Sud-Est du bras méridional du transept de la Cathédrale. Il constitue l´étage inférieur de la Cámara Santa [Chambre Sainte]. À l´intérieur, la Crypte, occupe un plan rectangulaire divisé en deux espaces, une nef et un presbytère. Elle est recouverte par une voûte en briques. Sa hauteur, 2,30 mètres environ, est uniforme tant dans la nef que dans le presbytère. Elle est percée de quatre meurtrières.

Le monument connu sous le nom de Cámara Santa de la Cathédrale d´Oviedo comprend deux sanctuaires superposés qui ne communiquent pas entre eux et ont chacun leur accès indépendant. Nous ne disposons, pour établir la date, que d´indices indirects. La chronologie semble toutefois nous renvoyer à l´époque d´Alphonse III (866-910) et en particulier aux fruits du voyage du prélat Dulcidio à Cordoue en l´an 883, en sa qualité d´Ambassadeur auprès de l´émir Abdallah. En signe de paix, l´ambassadeur aurait été autorisé à transférer à Oviedo les restes des corps des deux saints martyrs de Cordoue, Euloge et Lucrèce, exécutés sous l´émirat de Muhammad dans le cadre de l´épisode dit «les martyrs volontaires de Cordoue». Les dites reliques auraient été déposées sous l´autel.

Au moment de la construction de la crypte, une espèce de auvent ou de portique est ajouté le long de la façade Nord de la Cámara Santa. Nous conservons aujourd´hui le début du mur qui entourait l´enceinte. La surface intérieure de ce portique accueille dix pierres tombales, parallèles, orientées Ouest-Est. Le manque d´espace pour d´autres sépultures, leur disposition au niveau du pavage intérieur de la crypte, les dalles monolithiques de couverture, et leur caractère de tombeaux excavés à l´intérieur anthropomorphe, nous assurent de leur appartenance aux Xe et XIe siècles, à l´époque où ce type de sépulture est généralisé.

S´il fait effectivement partie du même projet de construction que la crypte de Santa Leocadia, l´étage supérieur, appelé dès le début du XIIe Chapelle de San Miguel, est fonctionnellement indépendant du sanctuaire inférieur. En octobre 1934, lors d´une tentative d´assaut à la cathédrale par les révolutionnaires, la crypte et la chapelle subissent de terribles dégâts, suite à une explosion qui réduit en ruines plus de la moitié des monuments. La reconstruction est alors magistralement réalisée par divers spécialistes, parmi lesquels il est de notre devoir de citer l´archéologue Manuel Gómez Moreno, les architectes Alejandro Ferrant et Luis Menéndez-Pidal et le sculpteur Víctor Hevia Granda.

La Chapelle de San Miguel reprend la distribution en deux secteurs de la Crypte: presbytère et nef. La nef était initialement recouverte en bois, tandis que le presbytère avait une voûte en plein cintre. La construction est contemporaine de celle de la crypte avec laquelle il forme un bâtiment unique.

Le dernier tiers du XIIe siècle apporte un changement: dans la nef, la toiture en bois est démontée, la hauteur originaire des murs est réduite de 80 centimètres, et une voûte en plein cintre est dressée, avec ses trois doubleaux abondamment décorés de motifs végétaux. Les impostes, extrêmement riches reposent sur des colonnes montées sur piédestal dont les fûts servent de support aux 12 apôtresse présentant dans l´ordre suivant:

Mur Nord: à l´Ouest, Saint Simon et Saint Judas; au centre, Saint Jacques et Saint Jean; à l´Est, Saint André et Saint Mathieu.

Mur Sud: à l´Ouest, Saint Thomas et Saint Bartholomé; au centre, Saint Pierre et Saint Paul; à l´Est, Saint Jacques le Mineur et Saint Philippe.

Nous avons sans nul doute affaire à l´une des pièces majeures de la sculpture romane hispanique.

 

Informations utiles

Accès
Oviedo. Cathédrale de San Salvador [Saint Sauveur]. Place Alphonse II El Casto [Alphonse II Le Chaste].

Visites
Contact:
Tél: +34 985 21 96 42 (Cámara Santa) - +34 985 20 31 17 (Musée).

Horaires:

De Novembre à Février
Du lundi au samedi de 10:00 à 14:00 et de 16:00 à 18:00 h. 7 décembre, de 10:00 à 13:00 et de 16:00 à 17:00 h.

Mars, Avril*, Mai et Octobre:
Du lundi au samedi: de 10:00 à 14:00 et de 16:00 à 18:00 h.

*Du 10 au 15 Avril: lundi, mardi et mercredi, de 10:00 à 13:00 et de 16:00 à 18:00 h. Vendredi et jeudi, de 10:00 à 14:00 h. Samedi, de 10:00 à 18:00 h. 

Juin
Du lundi au à vendredi: de 10:00 á 14:00 et de 16:00 á 20:00 h. Samedi, de 10:00 à 14:00 et de 16:00 à 18:00 h.

Juillet et Août
Du lundi au à vendredi, de 10:00 à 20:00 h. Samedi, de 10:00 à 18:00 h.

Septembre:
Du lundi au à vendredi, de 10:00 à 19:00 h. Samedi, de 10:00 à 18:00 h. Du 14 au 21, de 10:00 à 17:00 h.

 

Dernière entrée 60 minutes avant la fermeture de la Cathédrale.


Fermé
Fermée au public le Dimanche et les jours de fête religieuse, ainsi que le samedi à partir de 18:00 h.

 

Observations
Pendant les Célébrations liturgiques, la visite n´est que ´partielle´ (Cámara Santa, Musée et Cloître)

Tarifs:

Entrée générale à la cathédrale

Individuelles (audio-guides), personnes de 13 à 65 ans: 7,00 €

Retraités (audio-guides), groupes (+15 pers) et mardi: 6,00 €

Scolaires (12 à 18 ans + professeur), étudiants universitaires: 5,00 €

Pèlerins détenant le Credential, familles nombreuses et chômeurs: 4,00 €

Visite partielle* (Cámara Santa, Musée, Cloître)
Elles ont lieu lorsque la Nef centrale est occupée par une célébration liturgique.

Public général: 5,00 €

Pèlerins détenenant le Crédential, familles nombreuses et chômeurs: 3,00 €

Tarifs de groupes accompagnés de guides accrédités:

Visite complète: 5,00 €

Visite partielle: 4,00 € (lorsque la Nef centrale est occupée par une célébration liturgique)



Messes: consultez catedraldeoviedo.com.

Este proyecto ha sido financiado por el Ministerio de Cultura del Gobierno de España.